Ma cuisine est un cheminement et un enrichissement personnel constant. La base, je l'ai apprise de ma mère, grande cuisinière d’une famille d'agriculteurs du Sud-Ouest de la France. J'ai voyagé, récolté des saveurs et des recettes. J’ai petit à petit enrichi ma pratique. Ces années passées à vivre en Amérique du Nord, en Afrique et d'autres régions du monde ont contribué à la diversité de ma palette gustative et de mon approche. Le goût simple et essentiel de la céréale, des légumes poussés proche du lieu où on vit. J'ai découvert l'Ayurveda en 2010 lors de mon retour en Europe où j'ai suivi des cours au centre de yoga Sivananda de Paris. L'étude et la pratique de la cuisine et de la pensée ayurvédique m'ont donné un cadre et une structure de vie qui m'ont aidé lors de mon retour en Europe où j'ai subi de plein fouet les décalages de vie.

Je me considère pour l'instant comme un praticien de l'Ayurveda, en perpétuelle découverte et transformation. Je partage mon expérience.

J’ai obtenu après trois années de formation au CERDEN (Centre Européen pour la recherche, le développement et l'Enseignement de la Nutrition et de la Nutrithérapie) une certification en nutrition, me donnant le titre de conseiller en nutrition.  J’ai ressenti à un moment le besoin d’approfondir mes connaissances du corps humain et de ses besoins fondamentaux Le CERDEN enseigne la nutrithérapie (apparu aux Etats-Unis il y a plus de 25 ans) mais aussi les différents types de cuissons, les propriétés des aliments et leurs effets sur le corps. Cette formation est complémentaire avec celle que j’ai acquise avec ma pratique de l’Ayurveda. J'ai envie d'être un trait d'union entre les deux visions, orientale et occidentale et d’en proposer une synthèse représentant ma interprétation, ma cuisine, une optimisation de son mode d’alimentation.

​À cette cuisine et cette pratique santé, j’associe une conscience et une sauvegarde de l’environnement. J’essaye au maximum d’utiliser les produits frais de saisons et locaux. Je travaille avec des marchés, revendeurs qui ont ce souci d’avoir un impact minimum sur la planète. À la fois pour la préserver et par souci de cohérence. En effet, si on se fait du bien, on le fait autour de nous et en premier à la terre qui nous nourrit.

*

My cuisine is a journey and a constant personal enrichment. My cooking habits are based on my mother cooking skills, who's a good cook from a farmer’s family in the Southwest of France. I travelled, collected flavours and recipes. Then, over time, I enriched it with practice. The years I have spent in North America, Africa, and other regions of the world have contributed to the diversity of my gustative choices and curiosity.

The essential simple taste of the cereal, the vegetables growing under the sun. I discovered Ayurveda in 2010 when I came back in Europe where I attended courses at the centre of yoga Sivananda of Paris. The study and the practice of ayurvedic cooking gave me a frame and a structure of life

I consider myself at the moment as a practitioner of the Ayurveda philosophy, being in perpetual discovery and transformation. I thus share my experience.

 

I certified as an nutrition advisor after a 3-year training with Le CERDEN(European Centre for the research, development and education of nutrition and Nutritherapy). I felt the need to deepen my knowledge of the human body and its fundamental needs. Le Cerden teaches various types of cooking, the properties of food and their effects on the body. This training is additional to the one I have acquired with my Ayurveda practice. My wish is to show you the link between both the oriental and western visions of cooking and to synthesize it to represent my ideas.

In this kind of cooking and this health practice, I associate a consciousness of, and the need to protect the environment. I use fresh and local products whenever possible.

I am in connection with farmers, markets and retailers who share similar views about having a minimum impact on mother Earth. At the same time in order to preserve her, and to remain consistent. Indeed, if we are doing good to ourselves, by extension we do it to others around us, but at first to Earth that feeds us.